Vendôm the exclusive luxury network

08/11/2021

Maine-et-Loire : 6 nouvelles tables dans le Guide MICHELIN !

news-main-maine-et-loire-6-nouvelles-tables-dans-le-guide-michelin.1636131877.jpg

La sélection du Guide MICHELIN évolue désormais tout au long de l'année. Voici une poignée de tables du Maine-et-Loire qui ont séduit nos inspecteurs ces derniers mois, et qui font leur entrée dans la sélection du Guide MICHELIN en France. À vos réservations.

Aux Jeunes Pousses – Angers

Formé dans les belles maisons, le chef Clément Paillard cisèle dans cette table de poche un menu unique synonyme de plaisir. A partir de produits ultra-frais, souvent bio et issus de l'agriculture raisonnée, il décline des assiettes savoureuses et hyper-maîtrisées. On se souviendra d'une ingénieuse alliance céleri et tourteau, ou de cette aile de raie comme une grenobloise, relecture d'un grand classique de la cuisine française… Un petit conseil, venez en bonne compagnie : cette expérience gastronomique réclame du temps (environ 3h à table).
Ouvert le soir uniquement.

Le Patte Noire – Cholet

Pas besoin de montrer "patte blanche" pour goûter à cette table chaleureuse et colorée, installée dans une charmante maison bourgeoise au cœur d’un parc. Adrien Roux, le chef, connaît ses classiques et propose une bonne cuisine en phase avec l’époque, comme ces langoustines rôties, purée de patate douce, pomelos, ou encore cette barbue, lard de Colonnata, champignons.

La P'tite Patte – Cholet

À côté de la table gastronomique (le Patte Noire, voir ci-dessus), bienvenue dans le bistrot ! Deux petites salles au décor d’inspiration rétro, quelques touches de modernité, ambiance paisible sur la terrasse. Côté assiette, éclectisme de rigueur : ceviche, carpaccio, pluma ibérique, pièce de bœuf sauce béarnaise, savarin, tarte au chocolat…

Ververt – Montsoreau

Une maison en tuffeau, à l'architecture typique des bords de Loire : voilà pour le cadre ! En cuisine, on trouve Romain Butet, un chef au séduisant CV. Il cisèle une cuisine plutôt traditionnelle, revisitée juste ce qu'il faut, et qui s’accorde quelques (sages) escapades exotiques : délicieux pigeon d’Anjou, jus réduit, légumes ; chocolat noir, noisettes du Piémont. Intérieur contemporain plaisant, belle carte des vins à prix raisonnables.

Le 1825 La Table Gastronomique – Gesté

Perdu dans la campagne, ce petit château ouvre le soir une table réjouissante. Le chef, c'est Matthieu Pasgrimaud, qui régale avec une partition remarquable où les techniques apprises auprès des meilleurs (de Daniel Boulud à New York jusqu'à Yannick Alléno à Courchevel) font honneur à des produits irréprochables – du pigeonneau au lapin fermier. On aime aussi le décor, une immense salle à manger aménagée dans l’ancienne orangerie, qui cumule hauteur sous plafond, pierres apparentes et baies vitrées donnant sur la cour…

Le 1825 La Table Bistronomique – Gesté

La deuxième table du château, emmenée toujours par le chef Matthieu Pasgrimaud, est ouverte à midi uniquement. On y profite de produits irréprochables, comme ce lieu jaune, fregola au citron confit, émulsion coriandre – simple, frais et parfumé ! Le tout à prix d'ami, et servi dans un intérieur vaste et élégant… À découvrir d'urgence.

(Photo : Ververt – Montsoreau)

Article source : http://urlr.me/9W7Km